"Nous récoltons maintenant les fruits de notre travail et nous sommes récompensés pour le pari que nous avons fait sur l'avenir il y a des années", explique le coordinateur des jeunes Lars Ricken en référence aux résultats excellents accomplis par le centre de formation du BVB, réputé dans toute l'Europe. 

Image

"Notre objectif principal est de permettre à des jeunes talents de devenir des joueurs professionnels, mais nous voulons également que nos équipes enregistrent les meilleurs résultats possibles au niveau sportif", insiste l'ancien buteur de la finale de Ligue des champions, qui voit déjà éclore la prochaine génération de talents, avant le lancement de la Bundesliga juniors ce dimanche. 

Les équipes juniors du Borussia ont également brillé la saison précédente. Malgré de nombreux revers, les U19 ont conservé leur titre de champions, les U17 se sont malheureusement inclinés en demi-finale du championnat allemand contre Brême et les U15 sont restés invaincus en Regionalliga avec 25 points d'avance sur leur poursuivant. Quel est le secret de cette réussite? 
"C'était une année fantastique. J'ignore si cela a déjà été accompli auparavant. D'un côté, il y a la réussite sportive de nos équipes de jeunes et, de l'autre côté, nous sommes fiers que Christian Pulisic, Felix Passlack, Dzenis Burnic et Jakob Bruun Larsen soient passés des U19 à l'équipe première en participant à des matches officiels. Nous récoltons maintenant les fruits de notre travail et nous sommes récompensés pour le pari que nous avons fait sur l'avenir il y a des années en construisant, par exemple, une nouvelle maison des jeunes pour 22 joueurs ou en investissant massivement dans le personnel. Notre entraîneur et, en partie, son adjoint sont très actifs sur le plan professionnel au BVB et avec Matthias Röben, nous avons probablement le meilleur pédagogue social de la Bundesliga." 

De nombreux joueurs ont réussi le passage des U19 à l'équipe première. Vous avez apparemment fixé de nouvelles priorités pour les équipes de jeunes... 
"Oui. Nous avons changé notre philosophie. Auparavant, les meilleurs joueurs U19 étaient promus chez les U23 et les U17 chez les U19. Cette méthode n'a pas favorisé le développement individuel des joueurs et la réussite de l'équipe en a également pâti. Notre but, c'est la promotion individuelle et la formation des joueurs, mais nous voulons former des équipes solides en parallèle. C'est la raison pour laquelle les jeunes évoluent aujourd'hui exclusivement dans les équipes de leur classe d'âge et c'est également ce qui explique les succès sportifs." 

L'objectif est la qualification pour le tour final 

Image

La saison de Bundesliga juniors A et B va démarrer ce dimanche. Quelles consignes donnez-vous aux deux équipes dans cette perspective? 
"Le but principal d'un centre de formation, c'est de permettre à des jeunes talents de devenir des joueurs professionnel, mais nous voulons également que nos U17 et U19 enregistrent les meilleurs résultats possibles au niveau sportif. Notre objectif minimal, c'est la qualification pour le tour final du championnat allemand. Il ne faut toutefois pas oublier que les U19 participent également à la Coupe d'Allemagne, aux matches internationaux et – la partie la plus éprouvante – au moins six rencontres en UEFA Youth League, dans laquelle Schalke, Gladbach, Leverkusen, Bochum et Cologne ne jouent pas. Il n'empêche que ces clubs sont nos plus grands concurrents en Bundesliga." 

L'exceptionnelle classe d'âge née en 1998 a quitté les U19 pour évoluer en senior. Comment les entraîneurs ont compensé cette perte? 
"Cette classe d'âge était formidable, c'est sûr, mais il ne faut pas oublier que cinq joueurs nés en 1999 ont démarré la rencontre contre le Bayern Munich en finale et trois sont montés en jeu. Ces garçons avaient également participé à la finale juniors B contre Leverkusen en 2016. Je pense que les classes d'âge nées en 1999 et 2000 nous permettront également d'aligner une équipe très performante. 

Avec Christian Pulisic, Felix Passlack, Jakob Bruun Larsen et Dzenis Burnic ainsi qu'Orel Mangala, qui vient de partir au VfB Stuttgart, l'académie des jeunes a formé cinq talents pour le niveau professionnel... 
"Et nous ne devons pas oublier Janni Serra, qui a été gravement touché aux ligaments croisés et qui devrait revenir à son meilleur niveau en participant aux entraînements et aux matches avec les U23. L'Allemagne raffole de ce type d'attaquant. Nous lui donnons du temps pour qu'il retrouve la forme." 

Des joueurs avec un grand potentiel 

Connaissez-vous d'autres talents au sein des effectifs actuels des U17 et U19 qui pourraient avoir le même parcours? Niki Beste a récemment profité de l'occasion pour se faire remarquer, après avoir gâché quelques possibilités l'année dernière...
"Il est normal dans ces classes d'âge que des joueurs talentueux traversent des périodes difficiles, mais il s'était déjà rattrapé à la fin de la phase retour et avait livré d'excellentes prestations lors du tour final. L'exemple de Niki montre que les garçons veulent avoir un aperçu de ce qu'est l'équipe première. Ils sentent que le chemin n'est plus si long. Dernièrement, Niki a laissé une tout autre impression à la RUHR-Cup et a fait preuve de bien plus d'assurance que la saison précédente. J'ai beaucoup apprécié le fait qu'il ait osé exécuter un coup franc que d'autres joueurs confirmés auraient aimé tirer et qu'il l'ait transformé lors du match de préparation à Erfurt. Le garçon possède un potentiel énorme, il a la tête sur les épaules et se concentre sur ses objectifs. Nous allons continuer à l'accompagner attentivement. L'essentiel, c'est que l'entraîneur et les supporters le connaissent déjà." 

Le défenseur central Luca Kilian, dont le grand-père est l'ancien joueur du BVB Amand Theis, a également réalisé un grand bond en avant. Quelles sont ses chances selon vous? 
"En dehors de ses qualités sportives, il est également un exemple pour chaque joueur du Borussia Dortmund du point de vue de la mentalité et de l'état d'esprit. Contre le Bayern, il était resté allongé au sol en raison de crampes après 70 minutes de jeu, mais il a tout de même continué à jouer et a même marqué un penalty. Luca m'a ensuite dit: Je ne vais pas laisser tomber l'équipe pour une crampe. Il passe en ce moment son baccalauréat, il a un esprit très positif et est un joueur prometteur, rapide et fort dans les duels. Certains points doivent encore être travaillés, mais il s'améliore semaine après semaine, mois après mois." 

"Nous devons continuellement progresser"

Image

Les U19 se sont renforcés avec l'arrivée de Manuel Pherai, un joueur très intéressant en provenance de l'AZ Alkmaar. Qu'est-ce qu'il apporte au BVB? 
"Nous sommes fiers qu'il nous ait choisi car il était également convoité par d'autres grands clubs. Le garçon était venu nous voir avec sa mère et a rencontré les responsables, a vu le terrain d'entraînement et a découvert notre philosophie. Sur le chemin du retour, il a déclaré: Je veux jouer à Dortmund. Nous avons besoin de joueurs qui veulent rejoindre le Borussia, développent immédiatement une passion pour ce club et ne s'embarrassent pas d'autres offres. Manuel est l'un des plus grands talents en Europe. Que ce soit en numéro 10 ou 8, il est très doué techniquement, mais il sait également jouer en équipe. C'est un gars ouvert qui s'est tout de suite intégré dans la maison des jeunes et l'équipe." 

Christian Flüthmann devait reprendre la direction du département "analyse des matches" des équipes juniors. Il a maintenant suivi l'entraîneur Daniel Farke à Norwich City. Qui va occuper cette position si importante?
"Nous organisons actuellement une sorte de casting pour occuper ce poste. Nous ne devons pas nous précipiter, mais trouver la meilleure solution sur le moyen et long terme. Nous voulons nous professionnaliser encore davantage dans le domaine de l'analyse vidéo afin d'aider efficacement les entraîneurs dans la préparation et le débriefing des matches."

La concurrence ne dort pas. D'autres clubs de Bundesliga, mais également et surtout les clubs anglais, fourbissent leurs armes dans le football juniors. Le FC Bayern est sur le point d'inaugurer son centre de formation de 70 millions d'euros. Comment réagit le BVB? 
"Il est déjà incroyable de voir les sommes que les clubs consacrent à l'élargissement ou l'amélioration de leurs centres de formation. La concurrence est de plus en plus forte et c'est la raison pour laquelle nous devons continuellement progresser. Certains de nos joueurs comme Christian Pulisic, Felix Passlack, Marcel Schmelzer, Mario Götze, Marco Reus ou Nuri Sahin, qui est déjà pratiquement considéré comme une légende, sont d'une importance majeure pour l'identité du Borussia Dortmund. Nous devons et allons continuer à former avec passion de jeunes talents pour en faire des joueurs professionnels."
L'interview a été menée par Wilfried Wittke

Les U19 commenceront la saison de Bundesliga ce dimanche (11 heures) au centre de formation de Brackel par un match à domicile contre le VfL Bochum. Les U17 se déplaceront au SG Unterrath, nouveau venu en Bundesliga.