Le Borussia Dortmund a commencé les « semaines anglaises » en gagnant à domicile. Au terme de la 3ème journée de Bundesliga, le BVB a décroché son deuxième succès grâce à un 3-1 (1-0) durement acquis contre l'Eintracht Francfort. Abdou Diallo, Marius Wolf et Paco Alcacer ont été les buteurs. 

Article de Boris Rupert

81 000 spectateurs dans un Signal Iduna Park pas tout à fait au complet (quelques places étaient restées inoccupées dans la zone visiteurs) ont assisté à un duel acharné où les jaunes et noirs sont restés concentrés, sans prendre de risques (inutiles), face à des visiteurs bien en place, et ont tenté de trouver la faille tout en se montrant prudents. Par conséquent, une seule véritable occasion était observée en première mi-temps et voyait Diallo ouvrir le score à la reprise d'un corner (36'). Francfort créait la surprise en revenant dans la course à la 68ème minute grâce à l'égalisation de Haller, mais Wolf replaçait les jaunes et noirs en tête. À la 88ème minute, Alcacer réduisait l'espoir de l'adversaire à néant en marquant le 3-1. 

Image

Situation de départ :  
Le Borussia Dortmund était sorti vainqueur des sept dernières rencontres à domicile contre l'Eintracht Francfort. Alors que le BVB conserve son invincibilité en match officiel cette saison (deux victoires, un nul), le SGE a perdu trois de ses quatre matches, incluant une victoire (à Fribourg) et une défaite (en infériorité numérique contre Brême) en Bundesliga. 

Personnel :  
Le BVB était privé des joueurs blessés Pulisic, Toprak et Guerreiro. Par rapport au 0-0 à Hanovre avant la trêve internationale, un changement était réalisé : Bruun Larsen pour Witsel, qui avait accompli le voyage le plus éprouvant et commençait donc sur le banc, de même que le petit nouveau Alcácer. Du côté de l'Eintracht, les absents se nommaient Rebic, Chandler, Salcedo, Tawatha, Willems et Paciencia.

Tactique : 
Les deux équipes évoluaient en 4-2-3-1, avec des arrières latéraux offensifs et l'un des deux milieux récupérateurs entre les défenseurs centraux dans le jeu vers l'avant, et revenaient toutes deux en 4-4-2 lorsque l'adversaire était en possession du ballon. Les visiteurs bloquaient habilement les trajectoires des passes de Dortmund. Dès que les Borussen franchissaient la première ligne de pressing, où se trouvaient Haller et Gavinovic, Francfort dressait un double rideau défensif de quatre joueurs qui empêchait le BVB de progresser dans son camp.  

Déroulement du match et analyse :
Le Borussia a eu bien davantage le contrôle du ballon (61 % de possession de balle à la demi-heure de jeu) et a refusé de prendre trop de risques afin de garder la maîtrise face à un adversaire qui semblait guetter la moindre erreur pour contre-attaquer rapidement. La première mi-temps était donc marquée par un net déséquilibre apparent, mais les jaunes et noirs pêchaient par un manque de précision dans les passes autour de la surface adverse. 

C'est donc une phase arrêtée qui était à l'origine de l'ouverture du score : Piszczek laissait passer le corner de Bruun Larsen pour Diallo, dont la tête à bout portant ne parvenait pas à tromper Trapp, qui concédait pourtant le 1-0 sur la reprise du Français (36'). 

Wolf marque le 2-1 quatre minutes après l'égalisation

Même physionomie de match après le repos : le Borussia cherchait en vain la faille dans la défense de Francfort et les Hessen reconduisaient le même système de jeu en espérant un « but venu de nulle part », et ce scénario se produisait. La passe de Diallo heurtait Schmelzer par mégarde et le ballon rebondissait dans les pieds de Costa sur le côté droit, qui avait assez d'espace pour centrer et Haller n'avait plus qu'à mettre la balle au fond (1-1, 68'). 

Image

Quatre minutes plus tard, le Signal Iduna Park explosait de joie au terme d'une offensive remarquable : Alcacer, rentré en cours de match, offrait une passe en profondeur parfaite pour Sancho, également entré en jeu pendant la rencontre, qui mettait dans le vent deux joueurs de Francfort d'une talonnade et décalait dans l'axe pour Wolf, qui fusillait le gardien sans pitié (2-1, 72'). Les visiteurs répliquaient immédiatement en inscrivant le 2-2, mais deux joueurs se retrouvaient clairement en position de hors-jeu. 

La décision tombait à la 88ème minute : après un corner joué rapidement, Sancho perdait le ballon, mais Alcacer était à la récupération et plaçait une frappe enroulée dans la lucarne opposée depuis l'angle droit de la surface. 

Tous les buts et les temps forts en un clic 

Prochains rendez-vous : 
Francfort était la première étape du parcours de sept matches en 23 jours. Le BVB va maintenant enchaîner : au FC Bruges en ouverture de la Ligue des champions mardi (21 heures) et au TSG Hoffenheim samedi prochain (15 h 30). 

Équipes et buts