Cela n'aura pas suffi pour remporter les deux championnats. Les U17 du Borussia ont perdu 2-3 (1-2) la finale du championnat allemand contre le 1.FC Cologne devant 10 000 spectateurs ayant rempli le stade Rote Erde. 

Était-ce le public ou la pression du favori qui a empêché le BVB, mené 0-2 après 22 minutes de jeu, de développer son jeu pendant un long moment ? Quoi qu'il en soit, les jaunes et noirs se sont retrouvés dans une situation tout à fait nouvelle lorsque Jacob Jansen inscrivait un doublé à la 21ème minute en faveur de Cologne. Sur les deux buts, le gardien Leon Klußmann n'a pas eu chance. 

Sur le premier, dans lequel Tim Böhmer avait été impliqué, la réaction de Klußmann a été malheureuse (15') tandis que le deuxième but est venu d'un malentendu entre le gardien et le défenseur central Albin Thaqi à la suite d'un long ballon de Lancer (22'). L'équipe du BVB menée par le capitaine Rilind Hetemi et Youssoufa Moukoko n'avait encore jamais dû rattraper un retard 0-2 cette saison et revenir dans la partie était donc difficile.  

Pakia touche la barre, Hetemi rate le penalty  

Les problèmes apparaissent déjà au bout de quatre minutes : Sponsel remportait son duel contre Tim Böhmer au milieu, Jansen remarquait que Klußmann était loin de sa cage et tentait un tir à distance qui manquait la cible de peu. Cologne jouait avec insouciance tandis que Dortmund était tendu et manquait gravement d'assurance dans les passes par rapport à d'habitude. Le Borussia était tout près du 0-1 après une passe lumineuse de Dennis Lütke Frie, mais Pakia touchait toutefois la barre. Presque dans la foulée, Klußmann concédait le 0-1. 

Ce n'est qu'à la demi-heure que les Borussen allumaient la mèche. Ansgar Knauff trouvait Youssoufa Moukoko démarqué, mais Daniel Adamczyk contrait d'une puissante intervention du pied. Le buteur star se rattrapait peu après : après un enchainement de passes entre Böhmer et Pakia, Moukoko concluait du plat du pied et Adamczyk ne pouvait rien faire (35'). Seulement 60 secondes plus tard, c'est de nouveau Adamczyk qui brillait, au grand dam des jaunes et noirs. Sur un penalty provoqué par une faute d'Örneck sur Moukoko et tiré par Rilind Hetemi, le portier adverse s'illustrait en empêchant les locaux de revenir à 2-2 avant la pause. 

Sponsel sauve sur la ligne

Les Colonais restaient ultra dangereux en attaque tandis que les Borussen, manquant de vitesse dans le jeu vers l'avant, laissaient trop d'espace aux rapides attaquants adverses, de sorte que le FC menaçait de marquer sur presque chaque offensive. À la reprise, Klußmann réagissait toutefois très bien face à Wirtz (41'). Presque dans la foulée, Ansgar Knauff égalisait à 2-2 au terme d'une belle action individuelle sur le côté droit, mais les visiteurs ne se laissaient pas impressionner et rétablissaient l'écart à 3-2 grâce à Meiko Sponsel à la 47ème minute. 

Par la suite, le ballon circulait de part et d'autre. Klußmann se distinguait en parant les tentatives de Wirtz et Obuz et Sponsel sauvait les siens sur la ligne à la 59ème minute, alors que Moukoko avait été l'auteur d'un geste spectaculaire. Tim Böhmer trouvait le poteau (64') et le gardien de Cologne Adamczyk faisait à nouveau l'étalage de son talent. 

L'inspiration nécessaire pour renverser la vapeur a finalement manqué aux jaunes et noires dans cette finale passionnante. Cologne a géré son avance et défendu avec beaucoup d'adresse, méritant ainsi sa victoire. 

BVB : Klußmann – Semic, Thaqi, Böhmer, Kuffour (68' Meier) – Amedick, Lütke Frie– Knauff, Hetemi (51' Fehler), Pakia (76' El-Zein) – Moukoko

Wilfried Wittke

BVB-TV : Voici les temps forts de la finale passionnante