Suche

Social-Media-Navigation

Instagram

Sprachnavigation

Account-Navigation

Aperçu

Camp d'entraînement des U23

Quand un joueur amateur portugais devient gardien de secours

  • Image

Après la journée de libre jeudi, l'entraîneur des U23 Mike Tullberg et son préparateur physique Alexander Ulbricht ont bien fait transpirer les joueurs encore une fois. Après des séances de gymnastique et de musculation, les joueurs du BVB ont surtout travaillé les phases arrêtées. Étant donné que Luca Unbehaun a dû être ménagé en raison d'une blessure dans la matinée, le staff du BVB a recouru à une méthode tout à fait exceptionnelle. 

Rui Peta, 25 ans, gardien du club de quatrième division FC Serpa, situé juste à côté du terrain d'entraînement au Complexo Desportivo Fernando Mamede, a tout de suite été appelé par l'équipe et a passé ce qui aura sans doute été le test le plus impromptu que le manager Ingo Preuß aura jamais organisé. Après la séance, le sympathique jeune homme s'est montré très enthousiaste : « C'était formidable. J'étais à la maison et j'ai soudain reçu un appel de mon entraîneur. Il m'a demandé si j'aimerais participer à un entraînement du BVB aujourd'hui. J'ai été totalement surpris. Il a dit qu'ils avaient besoin d'un gardien. Je n'ai pas réfléchi longtemps et j'ai accepté tout de suite. »

Image

Peta a donc tout d'abord suivi un entraînement individuel avec les entraîneurs des gardiens Thomas Feldhoff et Lucien Hawryluk et a également joué gardien par la suite lors du onze contre onze. Son avis ? Extrêmement positif ! « C'était pour moi une expérience incroyable à un très haut niveau. Les joueurs sont merveilleux. J'ai appris beaucoup en peu de temps. Aux côtés de Thomas (Feldhoff, note de la direction), j'ai beaucoup travaillé sur mon positionnement en quelques minutes. Je retiens beaucoup de cette expérience inoubliable », admet le rayonnant gardien.  

Pour l'entraîneur des gardiens du BVB Thomas Feldhoff, cette situation était assurément inhabituelle, mais le petit nouveau du groupe a contenté tout le monde à l'entraînement. Feldhoff a lui-même travaillé avec deux tout jeunes gardiens du BVB ces derniers jours. Vu que Jan-Pascal Reckert, malade, était resté à Dortmund, que Jonas Hupe était blessé au genou et Eric Oelschlägel avec l'équipe première, seuls Hawryluk (19 ans) et Unbehaun (18 ans) étaient disponibles. Le coach a toutefois été séduit par les performances des deux jeunes portiers et a résumé le camp d'entraînement dans les termes suivants : « Je suis très satisfait de ces deux-là. Nous avons effectué un travail très complexe et mélangé plusieurs exercices. La fréquence cardiaque s'accélère et il faut en même temps rester concentré sur le jeu. Nous effectuons beaucoup de répétitions qui nécessitent une certaine force mentale, nous y travaillons. »

Image

L'entraîneur Tullberg a tiré un bilan positif lors de la dernière soirée au Portugal : « Nous voulions nous améliorer dans le domaine tactique, c'est-à-dire dans notre système en 5-3-2. Nous avons déjà commencé ce programme avant le camp d'entraînement et nous l'avons poursuivi. Beaucoup de choses ont déjà bien fonctionné lors des deux matches amicaux, surtout dans le secteur offensif. En défense, nous devons encore un peu élever le niveau. Il y a eu de bonnes séquences, mais les buts encaissés étaient inutiles et sont venus de nulle part. De manière générale, c'est un peu dommage que tant de joueurs soient malades. Beaucoup d'entre eux n'étaient pas gravement malades et n'ont dû se reposer que pendant quelques jours, mais l'un ou l'autre joueur a été out plus longtemps. C'est ensuite évidemment dommage, mais on voit tout de même que les joueurs sont en bonne condition physique, même après les courses intenses. Nous sommes donc prêts pour le match contre Wuppertal dans une semaine. Dans l'ensemble, je suis satisfait du camp d'entraînement et nous savons ce que nous devons encore améliorer. Je trouve que nous sommes à présent plus flexibles. Espérons que cela se voie durant la phase retour. »

Samedi, l'équipe de Regionalliga sera encore une fois sur la pelouse pour faire quelques courses et se rendra à Lisbonne à midi pour ensuite s'envoler vers Dortmund à minuit. Dimanche, l'équipe aura quartier libre et passera un dernier test lundi contre le club d'Oberliga RSV Meinerzhagen, qui se déroulera à huis clos à Brackel. Le samedi 25 janvier, le Wuppertaler SV arrivera au stade Rote Erde, le coup d'envoi sera donné à 14 heures.