5 500 spectateurs ont assisté à un match intense, mais sans buts à la Hafenstraße d'Essen. Le BVB a tenu la dragée haute, mais n'a pas trouvé le chemin des filets. Le RWE aurait pu arracher une victoire de dernière minute, mais Oelschlägel a réalisé un arrêt sensationnel contre Jonas Erwig-Drüppel.

La situation de départ :

Après le match remporté 3-0 contre le TV Herkenrath, le BVB occupait la sixième place du classement de Regionalliga Ouest. Le RW Essen s'était incliné la semaine dernière à l'Alemannia Aachen et était à égalité de points avec le BVB, au sixième rang. 

Le personnel :

Par rapport au match contre le TV Herkenrath, l'entraîneur du BVB Alen Terzic opérait cinq changements dans la formation de départ, d'où étaient absents Herbert Bockhorn, Gianluca Rizzo, Luca Kilian, Massimo Ornatelli et Leonardo Balerdi. 

La 1ère mi-temps :

Malgré des débuts brouillons, le BVB tenait tout d'abord la dragée haute, mais la fluidité du jeu était perturbée par les nombreuses petites fautes. Le RW Essen ratait beaucoup de passes, mais les Borussen n'en profitaient pas pour concrétiser. Au quart d'heure de jeu, Mory Konaté obtenait la première occasion sérieuse. Sur un corner tiré par Duman, le défenseur central s'élevait le plus haut et sa tête passait juste au-dessus de la barre. Quelques secondes plus tard, le tir dans un angle fermé de Boyamba terminait dans le petit filet. 

Les Borussen avait imposé leur rythme après en 25 minutes de jeu. Bah-Traore et Gomez étaient bloqués à la dernière seconde par un défenseur d'Essen en l'espace de quelques secondes. L'équipe d'Essen apportait le danger pour la première fois qu'à la 38ème minute. Un coup franc de Scepanik était facilement repoussé en corner par Oelschlägel. Dans l'ensemble, le BVB était supérieur à Essen dans le jeu, mais sans être décisif. Les cinq dernières minutes de la première mi-temps étaient toutefois à l'avantage du RWE. Le score restait à 0-0 à la pause. 

La 2ème mi-temps :

Le BVB commençait la deuxième période comme il avait terminé la première. Un jeu de passes séduisant avec beaucoup d'assurance était à l'origine de l'une ou l'autre action devant le but. À la 53ème minute, un tir à distance de Taylan Duman terminait sur le toit de la cage du gardien du RWE Heller. Après une bonne heure de jeu, Alen Terzic procédait à son premier changement en remplaçant Jano Baxmann, à bout de force, par Dominik Wanner dans le trio offensif. À ce moment de la partie, l'intensité retombait, notamment en raison des nombreuses petites fautes qui perturbaient la fluidité du match. 

En fin de rencontre, le BVB s'imposait encore une fois dans la moitié de terrain adverse. Les deuxièmes ballons en particulier étaient gagnés par les jaunes et noirs, qui remportaient leurs duels malgré leur infériorité physique en attaque. À la 90ème minute, Jonas Erwig-Drüppel se retrouvait totalement esseulé devant Eric Oelschlägel. Le gardien de 23 ans sortait un arrêt sensationnel et la reprise d'Urban filait au-dessus de la transversale. Le banc du BVB pouvait enfin souffler car le coup de sifflet final retentissait juste après cette phase. 

Ce qu'a dit l'entraîneur du BVB Alen Terzic : 

« Nous avons tout à fait mérité ce point. En 90 minutes, nous avons joué un très bon football, avec beaucoup d'envie, et nous voulions souvent contrôler le ballon. Nous avons pu réalisé de bonnes actions, mais la dernière passe a fait défaut. Le nul est plus que logique, nous avons dans l'ensemble bien contenu Essen, nous devons nous en inspirer. »

La saison continue :. 

Les U23 du BVB recevront dès ce mardi le FC Kaan-Marienborn, en match de rattrapage, au stade Rote Erde. 

BVB U23 : Oelschlägel – Bah-Traore (89' Kilian), Rente, Konaté, Hanke – Schwermann, Boadu, Duman (80' Ametov) – Gomez, Boyamba, Baxmann (63' Wanner)

Buts : aucun