La bataille à trois pour le titre de champion s'est transformée en lutte pour la deuxième place – où figurent nos U23, qui n'avaient pas réussi à rattraper le Viktoria Cologne, dont le sacre est assuré, durant la phase décisive de la saison le week-end dernier. 

Dans le duel à distance qui oppose les U23 du Borussia Mönchengladbach et le Rot-Weiß Oberhausen, les jeunes de Daniel Farke auront à coeur de terminer en beauté cette saison, longtemps ponctuée de bons résultats, en décrochant la deuxième place. C'est la position qu'occupait le club après le 0-0 au SC Verl – un point devant ses deux poursuivants qui avaient toutefois encore un match à disputer au moment de l'impression de cette revue.   

Nos U23 n'ont décroché qu'une seule victoire sur les neuf derniers matches – le score vierge obtenu à Verl constituait le cinquième nul de suite, mais il n'avait pas du tout reflété la rencontre: "Avec nos occasions, nous aurions pu gagner trois matches", a commenté Daniel Farke au sujet de ces 90 minutes à sens unique durant lesquelles le but de l'équipe évoluant à domicile fut assailli de toutes parts. Malgré une domination écrasante, une prestation étincelante et de multiples occasions en or, les U23 ne parvenaient pas à trouver le chemin des filets. 

"Il nous a manqué en quelque sorte de détermination, de concentration ou de qualité", a analyse l'entraîneur, "mais je n'ai rien à reprocher à mes joueurs, d'autant plus que la défense a été excellente et qu'elle a empêché l'adversaire de tirer. Hormis la finition, la prestation était géniale." Hamadi Al Ghaddioui (qui jouait sur le terrain de son ancien club) et Jonas Arweiler furent tout proches du but lorsque leur puissante tête heurta malheureusement l'aluminium. 

Il reste encore trois matches avant la trêve estivale. Après le doublé à domicile contre Aix-la-Chapelle (ce dimanche) et Gladbach II (13 mai), les U23 disputeront leur derby final le 20 mai au FC Schalke. Dominik Reimann gardera la cage des Borussen pour la dernière fois de la saison face à l'Alemannia: une sélection l'attend pour la Coupe du monde des U20 en Corée du Sud. Jonas Arweiler peut également être optimiste, le sélectionneur national Guido Streichsbier le convoquera en équipe nationale le 8 mai. 
Udo Stark