L'infrastructure du Signal Iduna Park, qui a été construit en 1974 et élargi en plusieurs étapes entre 1995 et 2003, n'offre pas de conditions optimales pour l'achat de nourriture et de boissons. Le Borussia Dortmund continue toutefois à tout mettre en œuvre pour améliorer le confort des visiteurs du stade. 

Image

En un court laps de temps, dans la dernière demi-heure avant le coup d'envoi et en particulier durant la pause de 15 minutes à la mi-temps, les 80 000 visiteurs n'ont qu'une envie : être servis le plus rapidement possible aux kiosques. La réponse la plus simple à apporter à cette « heure de pointe » est d'augmenter le nombre des stands et de créer plus d'espace. Arne Brügmann, directeur de BVB Event & Catering GmbH, explique toutefois : « Cela n'est pas possible. Nous sommes dans un dialogue très constructif avec les autorités et les pompiers, mais certaines règles et conditions sont indispensables. »

Aux côtés de son collaborateur Merlin Zepter, Brügmann a lancé des projets et des idées pour optimiser le fonctionnement et mieux répartir les clients tout en renforçant la qualité des produits proposés. « Nous ne cherchons pas à maximiser les recettes », insiste Brügmann, ce qui n'est pas surprenant étant donné que le Borussia Dortmund, d'après le magazine SPONSOR, offre les prix les plus avantageux de Bundesliga pour la bière et les saucisses grillées et occupe la 33ème place d'un classement regroupant les 36 clubs de 1ère et 2ème divisions au niveau des tarifs les plus chers dans ce domaine. « Nous voulons satisfaire tout le monde et, pour ce faire, nous ne cherchons pas à grappiller l'un ou l'autre euro. »

Des investissements sont donc consentis à la place. Trois distributeurs à bière haute performance de type « Beerjet » dans les zones de circulation (trois autres seront bientôt mis en service) rendront le service plus rapide derrière le comptoir, moderniseront le système de tirage de bière (container frigorifique, fûts, vitrines réfrigérées) et augmenteront les capacités. De nouveaux stocks amélioreront l'efficacité. 

Image

Les stands seront également divisés en plusieurs parties. « Les gens feront la queue en fonction de leurs besoins », explique Merlin Zepter. Par exemple, le café sera vendu par le partenaire du BVB Niehaves, une confiserie traditionnelle de Menden (Sauerland). « Niehvaes a installé une machine à expresso de grande valeur tout spécialement pour proposer un café de haute qualité », a commenté Zepter. Düzgün, un autre partenaire du BVB, vend également ses « Premium-Döner », tandis que « Rügenwalder Mühle » propose des plats végétariens. « Le comportement des consommateurs a changé, tout comme le nombre en hausse des supportrices », rapporte Arne Brügmann. « Nous en prenons acte. » En vendant de la Weinschorle par exemple. 

Le « décret sur la pureté de la bière » s'applique à six stands de bière, qui vendent uniquement de la Brinkhoff‘s No.1, et ce également lors des soirées de Ligue de champions. L'UEFA a levé l'interdiction sur la vente de bière alcoolisé dans les stades, provisoirement, sans qu'aucune critique n'ait été formulée jusqu'à présent. Une autre sensation est la « Wegbier ». « Jusqu'à présent, on se demandait dans les tribunes qui devait aller chercher la bière à la pause. Maintenant, beaucoup le font d'eux-mêmes », raconte Brügmann en faisant un clin d'œil. En effet, celui qui commande une Brinkhoff‘s 0,5l reçoit gratuitement un gobelet de 0,3 litre, pour la route. 

Image

Des offres et des campagnes saisonnières (bretzel, évènement d'avant-match, Weinschorle, chou kale, soupe aux pois, nouilles asiatiques végétariennes fraiches) complètent le programme. En parallèle, l'introduction d'un système de gobelets hybrides (zone sud et zone visiteur : gobelets jetables 100 % recyclables ; zones restantes : gobelets consignés) est envisagée pour la saison 2019/20. Un projet pilote est actuellement en cours dans le bloc familial REWE. 

De plus, le Borussia Dortmund simplifie le mode de paiement ! Les stands multipaiement, qui sont déjà au nombre de fix, acceptent, en plus de la « Stadiondeckel » (carte de paiement du stade), tous les moyens de paiement sans contact (Girocard, Apple-Pay etc.). Le paiement en espèces est également autorisé dans la zone visiteur. Les titulaires de la Stadiondeckel peuvent la recharger sur l'application du BVB tout simplement par carte de crédit. Avec la recharge automatique disponible depuis la saison dernière, le montant souhaité ne doit être saisi qu'une seule fois. Si un montant dépasse la limite de la Stadiondeckel, celui-ci sera automatiquement débité lorsque la carte sera utilisée dans un stand. 
Boris Rupert