Malgré sa petite carrure, il est doté d'une intelligence de jeu hors-norme et d'une élégance dans le style. Mateu Morey incarne également les valeurs qui sont particulièrement appréciées dans notre région : celles d'un battant, qui ne lâche pas d'une semelle son vis-à-vis tant que ce dernier a le ballon. Le jeune espagnol a été la révélation des matches amicaux de cet été, jusqu'à ce qu'il soit arrêté par une blessure à l'épaule. À présent, en cet automne doux, le Majorquin est prêt à mettre ses qualités au service de l'équipe.

Le premier match officiel pour un nouveau club est toujours le plus important. Mateu Morey garde un bon souvenir du sien, en raison de l'issue favorable, mais également parce qu'il a joué ses 50 minutes sur le côté droit de la défense exactement comme le BVB l'avait espéré. Sans concession dans les duels, sérieux dans la gestion de la défense et offensif de l'autre côté de la ligne médiane. 

« Merci beaucoup à mes coéquipiers, qui m'ont beaucoup aidé », a déclaré le petit espagnol aux cheveux frisés, qui a expliqué en souriant « que ce n'était pas simple après avoir pris une longue pause, mais cela m'a fait beaucoup de bien de fouler à nouveau la pelouse ». En revanche, il a reconnu le fait que que sa première apparition en match officiel ne s'était pas déroulée au plus haut niveau. En effet, au lieu d'être le partenaire de Marco Reus, Axel Witsel et Jadon Sancho, il avait eu comme coéquipiers Kolbein Birgir Finnsson, Magnus Kaastrup et Joseph Boyamba. À la onzième journée de Regionalliga Ouest devant 800 spectateurs au stade Rote Erde, les U23 s'imposaient donc 2-0 contre le Rot-Weiß Oberhausen.

Image

Mateu Morey est de retour. Il retrouve le terrain après avoir manqué toute la saison dernière en raison d'une blessure au ménisque et a dû retourner à l'infirmerie cette saison avant d'être enfin guéri. Lorsqu'il a remporté l'Euro avec les U17 espagnols et l'UEFA Youth League un an plus tard avec le FC Barcelone, un portail du football anglais a parlé du « nouveau Lahm ». Comme Philipp Lahm, l'ancien capitaine de l'équipe nationale allemande, Mateu Morey possède également une petite carrure, mais est doté d'une intelligence de jeu hors-norme. Le Bayern, la Juve, Man United  – Morey a tapé dans l'oeil des plus grands clubs de prestigieux championnats lorsqu'il était défenseur en équipe de jeunes du FC Barcelone. 

Prêt à franchir un cap 

Mateu Morey ne veut pas trop en parler. Le passé est le passé et il est évidemment fier de ses premiers succès, « mais ils ne donnent aucune garantie quant à la réussite d'une toute grande carrière ». Oui, il aurait pu rester à La Masia, l'académie de football la plus célèbre du monde, après quatre ans à Barcelone. Les Blaugrana ont pris une grande place dans son cœur et il n'était pas loin de sa ville natale de Petra, sur l'île de Majorque, un transfert n'était donc pas la chose la plus urgente. Dans la presse espagnole, le Barça a reçu quelques critiques pour avoir laissé partir un autre talent de son centre de formation. Morey a eu 19 ans en mars et a senti « que le moment était venu de franchir un cap », c'est-à-dire un transfert vers Dortmund. « Ce n'était pas une décision facile, mais après mûre réflexion, j'ai décidé avec ma famille de tourner la page au FC Barcelone pour me lancer dans une aventure nouvelle et excitante. »

Dans un mercato estival captivant, Mateu Morey n'a surement pas été le recrutement le plus spectaculaire du BVB, mais il représente tout de même une opération très intéressante. Un arrière latéral doté du flair offensif professé à Barcelone depuis les années de Johan Cruyff. Des passes courtes et peu de contacts avec le ballon, toujours avec l'élégance dans le style. Le grand disciple de Cruyff Pep Guardiola a perfectionné ce principe au début du troisième millénaire. Sous la direction de ses successeurs, le célèbre tiki-taka est un peu passé de mode, mais reste toujours la référence chez les apôtres du beau jeu. « Le tiki-taka est l'art de faire circuler le ballon et faire courir l'adversaire », déclare Mateu Morey. « Ce que j'aime à Dortmund, c'est que nous voulons toujours conserver le ballon. » Il avoue avoir déjà été conquis par le style de jeu du BVB. 

Image

Il faut également savoir que Lucien Favre était amateur du football brésilien dans sa jeunesse, mais il s'est mis à admirer Johan Cruyff plus tard, lorsqu'il était jeune entraîneur. Il a passé son stage, qui l'a marqué, dans le cadre de sa formation d'instructeur de football auprès du roi Johan à Barcelone. Jusqu'à aujourd'hui, l'entraîneur du BVB est un fan du jeu rapide avec des solutions créatives. Il n'a pas dû réfléchir longtemps avant de se décider à recruter un joueur formé à La Masia, même si ce dernier a souffert d'une longue blessure au genou et a dû prolonger sa pause forcée en raison de nouveaux problèmes à l'articulation. L'entraîneur du BVB se réfère a d'autres critères. 

Que pensez-vous de Mateu Moreu, monsieur Favre ? « C'est un bon joueur ! » Lorsque l'on connait le niveau d'exigence de Favre, on sait que cette phrase laconique est un sacré compliment. 

La rivalité avec Jadon Sancho

Le tacticien suisse est connu pour analyser des vidéos pendant plusieurs heures et il a évidemment regardé les plus meilleurs gestes de Mateu Moreu, comme les courses sur le côté droit, conclues au minimum par un centre dangereux, à ras de terre ou en hauteur. Pour prendre la bonne décision, Morey n'a besoin que d'un bref coup d'oeil. Lors de l'Euro U17 en Croatie, Moreu a été l'auteur d'un but magnifique en quart de finale contre la France et il a transformé son penalty lors de la séance de tirs au but contre l'Allemagne en demi-finale et en finale contre l'Angleterre, où il avait lui-même fait trembler les filets dans le temps réglementaire. Il n'a pas oublié qu'il avait eu affaire à un certain Jadon Sancho sur le côté droit de la défense lors de cette finale. « Jadon peut devenir l'un des meilleurs joueurs du monde », confie Morey, et c'est évidemment pour lui un honneur de jouer dans le même équipe que ce talent d'exception deux ans et demi après la finale de l'Euro. 

Il y a une vidéo de son retour après la finale de l'Euro, où l'on voit le maire de Palma de Majorque accueillir le jeune héros de l'île, venu en short et en polo, dans la vénérable mairie pour lui remettre une médaille d'or, sous les yeux admiratifs des notables. C'est une île de Majorque fière qui reçoit son champion d'Europe. Mateu Morey réagit en souriant humblement et fixe le maire devant les caméras. 

L'année d'après, il a été vainqueur de l'UEFA Youth League. Les jeunes du Barça devenaient les maîtres d'Europe et donc aussi un peu du monde. Morey était au sommet de sa carrière, quand son genou lui a soudainement joué des tours. Un traitement conservateur sans opération lui a été administré, mais sa saison était terminée. Le BVB a ensuite soumis une offre, que Michael Zorc a justifiée dans les termes qui suivent : « Mateu Morey est un défenseur de grand talent formé au FC Barcelone et possède de grandes qualités techniques. Nous signons ce transfert pour préparer l'avenir et nous nous réjouissons de faire progresser Mateu au niveau professionnel.  »

Coup dur dans la préparation

Les premières semaines à Dortmund ont été prometteuses. Mateu Morey était dans une forme parfaite et a montré ce qu'il aime et sait faire de mieux : attaquer et défendre. Dès le premier match amical contre le FC Schweinberg, il a accepté son rôle, pourtant tout à fait inhabituel pour lui, sur le flanc gauche sans éprouver de difficulté à s'acclimater, a délivré un assist et a lui-même marqué. À Barcelone, il avait sa propre manière de célébrer, les deux bras croisés devant la poitrine. Pas de tout cela au BVB, où il se voulait être plus discret après ce qui avait été une victoire pas si importante contre un adversaire de Kreisliga. Après tout, à quoi bon en faire de trop en célébrant un but contre Schweinberg uniquement parce qu'il s'agit du premier pour son nouveau club ? 

Lors de la tournée aux États-Unis, il a fait partie des révélations. De retour en Allemagne, Mateu Moreu avait été la surprise de l'été et sa place dans le onze lui était réservée pour le match de Supercoupe contre le FC Bayern. Favre avait prévu pour l'Espagnol un rôle de couverture défensive pour Achraf Hakimi, qui pouvait ainsi utiliser toute sa puissance de frappe en attaque. Cette configuration avait déjà été testée lors du match amical contre le FC Saint-Gall au camp d'entraînement de Bad Ragaz. 

Image

La décision était déjà faite car le BVB menait 4-1 quand le BVB lançait soudainement une dernière offensive côté droit. Achraf Hakimi plaçait un ballon en cloche dans la course de Mateu Morey, qui accélérait à nouveau, repiquait dans l'axe, mais perdait l'équilibre tout seul sur le terrain glissant. Sa mauvaise chute semblait durer une éternité, mais s'était en fait produite en une fraction de seconde. Hakimi faisait tout de suite signe vers le banc, tout d'abord timidement et ensuite avec insistance. Morey secouait la tête, se levait, faisait quelques pas et titubait vers la ligne de touche. 

Le diagnostic en lui-même n'était pas alarmant. Luxation de l'épaule, une blessure plutôt récurrente qui ne nécessite pas d'opération. Cependant, une simple luxation entraîne tout de même une absence de quelques semaines et un autre séjour à l'infirmerie après la guérison d'une blessure précédente ne favorise pas vraiment la confiance en soi d'un joueur professionnel en devenir. 

Surnom : « Terrier »

La façon dont Mateu Morey a géré ce nouveau coup du sort a montré qu'il était un footballeur pas comme les autres. Il était le premier à connaître le diagnostic et il a tout de suite demandé au département média du BVB s'il pouvait communiquer au sujet de sa blessure sur les réseaux sociaux car il ne voulait pas commettre d'impair. La question a rapidement été réglée, mais il a donné l'image d'un joueur responsable et clairvoyant. 

Mateu Morey a travaillé pour revenir en forme pendant deux mois, sur le terrain et en rééducation, et a également suivi des cours d'allemand, s'entraînant à écrire dans une nouvelle langue sur WhatsApp. Le personnel d'encadrement de l'équipe lui a déjà donné un surnom : le terrier. Difficile de faire plus allemand. En effet, Mateu est un joueur qui ne lâche pas d'une semelle son vis-à-vis tant que ce dernier a le ballon. « Je vais me battre pour obtenir ma chance au BVB », annonce Morey. Qui peut sérieusement en douter ?