Le Borussia Dortmund est encore dans la course pour le titre ! Au terme de la 33ème journée de Bundesliga, le BVB a vaincu le Fortuna Düsseldorf 3-2 (1-0), tandis que le FC Bayern n'a pu faire mieux qu'un 0-0. Les jaunes et noirs entament la dernière journée à deux points derrière les Bavarois. 

Article de Boris Rupert

81 365 spectateurs dans un Signal Iduna Park sold out, dont 8 000 supporters visiteurs, ont assisté pour le dernier match à la maison à une victoire à domicile difficile des jaunes et noirs, qui semblaient les vainqueurs assurés après les réalisations de Pulisic (41'), Delaney (53') et Götze (90'+2), en dépit du but marqué par Fink, mais eurent chaud malgré leur supériorité numérique dans les huit minutes de temps additionnel en raison de la réduction du score de Kownacki (90' +5). 

Image

Situation de départ :  
Les jaunes et noirs étaient invaincus depuis sept matches à domicile contre Düsseldorf (cinq victoires, deux nuls) et ont toujours marqué à domicile ; par conséquent, les deux clubs ne se sont jamais quittés sur un score vierge. 

Personnel : 
Outre Reus et Wolf, suspendus, et Hakimi, blessé, Bürk et Diallo souffraient également de problèmes musculaires. Sancho était relégué sur le banc. Hitz, Piszczek et Bruun Larsen revenaient dans le onze. 

Tactique :  
Düsseldorf opposait au 4-2-3-1 de Dortmund une formation très souple en 4-5-1. Sans le ballon, Fink, l'électron libre offensif, se plaçait à côté ou derrière l'unique attaquant Lukebakio dans une ligne à cinq hommes au milieu de terrain. Sur le côté gauche de la défense du Fortuna, Gießelmann et Stöger permutaient en permanence. 

Déroulement du match et analyse :
Le jeu du Borussia souffrait en grande partie d'un manque de rythme et d'imprécision dans les passes. Düsseldorf parvenait à se positionner adroitement et tenir les jaunes et noirs à bonne distance de leur but. Seul Pulisic, qui frappait en pivotant (13'), et Guerreiro apportaient le danger : Rensing relâchait la balle sur la tentative du Portugais, mais Zimmerman dégageait in extremis devant Pulisic (21'). De l'autre côté de la pelouse, Dortmund pouvait s'estimer heureux que le but de Lukebakio en faveur d'une équipe de Düsseldorf efficace soit refusé : en effet, l'attaquant était légèrement hors-jeu sur son but à la 19ème minute. 

Image

Les Borussen fixaient le cours du match à la 41ème minute : Weigl changeait d'aile vers la gauche et le ballon arrivait dans les pieds de Guerreiro, qui centrait à son tour vers la surface : Face à une défense à la rue, Delaney remettait dans l'axe pour Pulisic, qui marquait le 1-0 d'un coup de tête. 

La deuxième mi-temps commençait par une douche froide : sur une perte de balle au milieu, Düsseldorf partait en contre côté gauche. Le centre de Suttner était repris par Fink, dont la tête trompait complètement Hitz et était synonyme du 1-1 (47'). Six minutes plus tard, le BVB reprenait l'avantage et c'est de nouveau Weigl qui était à l'origine du but, cette fois d'une passe verticale pour Alcácer, qui faisait sortir Rensing de sa cage, mais voyait bien qu'il ne pouvait pas tirer et transmettait vers à Pulisic vers la droite, qui remettait en un temps pour Götze au point de penalty, lequel faisait de même pour Delaney. Le Danois devait s'y reprendre à deux reprises pour battre le gardien (2-1, 53'). 

Le Fortuna donne des sueurs froides malgré l'infériorité numérique 

Dans l'autre camp, Hitz effectuait une sortie hasardeuse pour bloquer Lukebakio, mais le geste de l'attaquant, les genoux vers l'avant, était également loin d'être irréprochable. L'arbitre Stieler indiquait tout de même le point de penalty et restait sur sa décision après l'analyse des images. Lukebakio s'avançait et croisait trop sa frappe (59'). De l'autre côté, Piszczek était bousculé dans la surface de Düsseldorf mais l'arbitre ne sifflait pas (65').

Après une faute brutale sur le remplaçant Sancho, Bodzek recevait le rouge à huit minutes de la fin et les carottes semblaient cuites au moment où Götze inscrivait le 3-1, mais Düsseldorf ne baissait pas les bras en infériorité numérique et maintenait le rythme. Kownacki était servi au moment parfait par Ayhan et réduisait le score (90' + 5) et les visiteurs frôlaient l'égalisation par l'intermédiaire de Hoffmann (90' + 6) et Karaman (90' + 8). C'est toutefois les jaunes et noirs qui s'imposaient sur le fil et le stade explosait de joie au moment où Nobby Dickel annonçait : « Leipzig 0, le Bayern 0 – tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ! »

Tous les temps forts et occasions de but en un clic

Prochain rendez-vous : 
Pour la 34ème et dernière journée de la saison 2018/19, le Borussia Dortmund jouera au Borussia Mönchengladbach samedi prochain. Le coup d'envoi sera donné à 15 h 30. 

Équipes et buts