Le Borussia Dortmund s'est qualifié pour le deuxième tour de la coupe d'Allemagne. Le vainqueur de la Supercoupe s'est imposé 2-0 (0-0) contre le club de troisième division KFC Uerdingen. 

Image

Articles de Boris Rupert et Timo Lammert depuis Düsseldorf 

Devant 32 110 spectateurs à la Merkur Spiel-Arena de Düsseldorf, dont plus de la moitié étaient venus de Dortmund, le BVB a nettement dominé un adversaire très appliqué en défense et a enregistré avant la pause une demi-douzaine d'occasions sérieuses, devant toutefois attendre la 49ème minute pour que le capitaine Marco Reus, soupçonné d'avoir commis une faute de main, marque le 1-0 libérateur. À la 70ème minute, Paco Alcácer a transformé un coup franc direct synonyme du 2-0, le résultat final. 

Situation de départ : 
Le KFC Uerdingen s'était qualifié pour la coupe d'Allemagne en tant que vainqueur de la coupe régionale du Bas-Rhin pour la première fois en 18 ans. La dernière confrontation entre les deux clubs remontait à l'année 1996, où le BVB triomphait 5-0 en championnat. Le bilan en coupe était clair, avec deux victoires, un nul chacun et une défaite.

Personnel :  
Par rapport à la Supercoupe il y a une semaine contre le Bayern Munich, deux changements étaient opérés : Hummels et Hazard remplaçaient Toprak (Banc) et Guerreiro, qui avait contracté une blessure musculaire à l'entraînement et sera absent pendant environ deux semaines. Brandt (condition physique) et les blessés Bürki et Morey devaient également passer leur tour.

Tactique :  
Le club de troisième division décidait de défendre bas et alignait un double rideau défensif à l'entrée de la surface et quelques mètres devant. À l'avant, Rodriguez venait presser le détenteur du ballon adverse tandis que le seul avant-centre d'Uerdingen, Osawa, donnait un coup de main à la défense. Organisés en 4-2-3-1, les Borussen enchainaient de nombreuses passes sans pouvoir accélérer le rythme. Ils tentaient de débloquer la situation par des centres à ras de terre et aériens, mais le ballon était souvent capté et il fallait repenser la stratégie. 

Déroulement du match et analyse :
La première occasion des Borussen survenait rapidement sur un corner de Thorgan Hazard, qui amenait le danger devant la cage de Lukas Königshofer, mais la tête de Lukasz Piszczek était écartée par Kevin Großkreutz sur la ligne de but. Deux minutes plus tard, les locaux s'introduisaient pour la première fois dans le camp de Dortmund. Après une jolie combinaison côté droit, Roberto Rodriguez frappait en position centrale à l'entrée de la surface et Marwin Hitz renvoyait le tir puissant, mais pas assez excentré, au-dessus de la barre. 

Königshofer repousse le 1-0 à plusieurs reprises 

Image

Après ce bref moment de frayeur, le BVB reprenait les choses en main et s'imposait dans la moitié de terrain de Krefeld. Les Borussen faisaient fréquemment circuler le ballon pendant plusieurs minutes, sans qu'un joueur du FKC ne l'intercepte. Le match était calme jusqu'à la 15 minute et la deuxième grosse occasion n'arrivait qu'au moment où Mats Hummels reprenait un corner de Hazard pour obliger le gardien du KFC Königshofer à se détendre. Malgré les phases de possession élevée par la suite, il fallait prendre son mal en patience jusqu'à la 28ème minute pour voir l'attaquant Paco Alcácer passer tout près de l'ouverture du score sur un service de Hazard, mais Königshofer détournait en corner. 

Sept minutes avant le coup de sifflet de la mi-temps, le KFC Uerdingen avait la possibilité de renverser totalement le cours du match. Osayamen Osawe chipait le ballon à Hummels sur la ligne médiane et s'élançait seul vers Hitz. L'attaquant de Krefeld perdait toutefois son sang-froid et le ballon venait frôlait le montant. Le BVB se procurait trois autres occasions jusqu'à la mi-temps. Hummels échouait des 11 mètres (39'), Jadon Sancho sollicitait Königshofer à la 45ème minute et Paco Alcacer voyait également sa tentative à bout portant bloquée par le gardien dans le temps additionnel. À la pause, le nombre de tirs cadrés était de 14 contre 4 en faveur de Dortmund, dont la possession du ballon était à 80 %. 

Les deux équipes revenaient avec la même équipe en deuxième période. La physionomie du match restait également inchangée. Vêtu de bleu ciel, le onze de Krefeld restait campé autour de sa surface et seul l'attaquant Osawe observait la ligne médiane, prêt à partir en contre. En revanche, le BVB était regroupé aux alentours des seize mètres du KFC et enchainait les passes à la manière d'une équipe de handball. L'adversaire était régulièrement surpris par de longues passes diagonales depuis le centre de la défense. À la 49ème minute, Manuel Akanji trompait l'arrière-garde d'Uerdingen d'un lob qui arrivait au bon moment dans les pieds de Marco Reus, auteur du 1-0 libérateur des cinq mètres. 

Image

Les locaux décidaient de prendre plus de risques après le but concédé, amenant le danger à deux reprise et gênant le BVB un peu plus tôt dans la construction. Les jaunes et noirs étaient néanmoins plus fluides dans leur jeu de passes et plus solides à l'arrière. À l'attaque, l'équipe de Lucien Favre s'autorisait l'un ou l'autre moment de répit. À 20 minutes du terme, le BVB faisait le break sur phase arrêtée. Alcácer, qui avait manqué de réussite tout au long de la partie, transformait un coup franc direct des 25 mètres pour faire 2-0.

Les Borussen jouaient les dernières minutes avec sérieux et professionnalisme. Favre épargnait les forces de Reus et Sancho et faisait rentrer les deux attaquants Hakimi et Götze. Le BVB gérait la situation jusqu'à la fin pour rentrer à la maison avec une victoire 2-0 méritée en poche. 

Tous les temps forts et occasions de but en un clic

Prochain rendez-vous : 
Dès ce samedi, le Borussia Dortmund disputera un match amical chez le club de troisième division Preußen Münster. Le coup d'envoi sera donné à 15 heures. Les joueurs qui n'ont pas été titularisés ou ont fait une brève apparition aujourd'hui auront du temps de jeu. Les rencontres du deuxième tour de la coupe d'Allemagne seront tirées au sort dimanche prochain (18 août).

Équipes et buts