Sept victoires en sept matches amicaux, plus deux 2-0 en Supercoupe et en coupe d'Allemagne : le tout pour pratiquement zéro but encaissé. Les choses sérieuses démarreront toutefois samedi, lorsque le Borussia Dortmund entamera son match à domicile contre le FC Augsbourg pour inaugurer la 57ème saison de Bundesliga.  

« Nous allons rebattre les cartes la semaine prochaine et travailler dur sur quelques points. Notre préparation, et l'entraîneur l'a sans cesse répété, n'est pas terminée », a déclaré Sebastian Kehl samedi après le succès 4-0 au SC Preußen Münster, le dernier match amical de la préparation. Au stade du Preußen, les joueurs qui ont été utilisés étaient ceux qui n'ont pas été titularisés ou n'ont fait qu'une brève apparition lors du match de coupe d'Allemagne facilement gagné 2-0 contre le KFC Uerdingen.

Le directeur du département des joueurs professionnels n'était toutefois que relativement satisfait de la performance à Münster. « Il fallait que chacun se dépense, se montre et se fasse remarquer », a déclaré Kehl. « Mais l'un ou l'autre joueur aurait pu faire mieux. Le rythme était faible en première mi-temps ; beaucoup de passes latérales et pas assez de mouvement dans la profondeur. Il a donc manqué tout ce que nous voulons voir. » Il a préféré la deuxième mi-temps : « On a observé de bonnes actions, plus d'énergie et des buts bien préparés. »

2-0 vendredi en coupe d'Allemagne contre le club de troisième division Uerdingen, 4-0 samedi en amical contre Münster, évoluant dans la même division. « Il est difficile de comparer les deux matches », a analysé Kehl. « La tension est différente au premier tour de coupe d'Allemagne et la Supercoupe était un très bon test. Nous venons maintenant d'affronter deux équipes qui ne jouent pas en Bundesliga. »

Neuf matches, neuf victoires, 38 buts marqués pour 5 encaissés – un bilan idéal qui ne rapporte toutefois aucun point en championnat. Julian Brandt lance un avertissement : « Nous ne devons pas nous relâcher et croire que tout va aller automatiquement ! »
Boris Rupert