Un match à sens unique au Signal Iduna Park et un score tout à fait mérité pour le Borussia Dortmund, avec 25 tirs contre 2, 71 % de possession de balle, 6 corners contre 0 et 62 % de duels gagnés. 

Le vent en poupe : Le Borussia Dortmund a fêté sa plus large victoire de la saison et la deuxième de suite en Bundesliga, ce qui n'avait eu lieu auparavant que lors des deux premières journées. 

Solide à domicile : Le BVB reste invaincu à la maison et a pris 17 points sur 21 devant son public. 

Trio offensif : Marco Reus et Jadon Sancho ont tous deux signé un doublé et un assist et Thorgan Hazard a été l'auteur d'un but et une passe décisive – le trio offensif a donc été impliqué dans huit buts ! Pour la première fois cette année, deux joueurs d'une équipe ont inscrit deux buts chacun. 

Goléador : Marco Reus en est à 20 doublés au total en Bundesliga, dont deux rien que cette saison (dernièrement à la 4ème journée contre Leverkusen).

Bilan honorable : Jadon Sancho a eu un pied dans 15 buts (sept buts et huit passes décisives) en douze apparitions en championnat. Seuls Timo Werner (Leipzig) et Robert Lewandowski (Munich) présentent de meilleures statistiques. 

Meilleur belge : Avec 34 buts en Bundesliga, Thorgan Hazard est à présent le meilleur buteur belge de Bundesliga (il partageait auparavant ce titre avec Emile Mpenza). 

Débutant : Leonardo Balerdi a fait ses débuts en Bundesliga en sortie de banc. Il devient ainsi le cinquième Argentin à porter le maillot du BVB. 

Première apparition dans l'effectif : Giovanni Reyna (17 ans) a fait sa première apparition dans l'effectif du BVB. Le fils de Claudio Reyna, qui a joué 74 matches pour Leverkusen et Wolfsburg en Bundesliga, évolue au poste de milieu offensif et aurait été le troisième plus jeune joueur de Bundesliga de tous les temps en cas de titularisation. 

Lieu maudit : Tant dans sa carrière d'entraîneur que de joueur, Friedhelm Funkel n'a jamais gagné à Dortmund en Bundesliga (six nuls et 19 défaites). 

Record négatif : Düsseldorf n'a tiré que deux fois. Les Rhénans n'ont jamais été aussi peu productifs devant le but en championnat depuis l'enregistrement des données en 1992.