Pour la 34e et dernière journée de la saison 2019/20, le Borussia Dortmund reçoit le samedi à 15 h 30 le TSG Hoffenheim. Voici une présentation des faits sur le match. 

Situation de départ : Alors que le BVB est sûr de terminer deuxième, le septième se bat encore pour une qualification directe en UEFA Europa League (5e et 6e places). 

À domicile/À l'extérieur : Seul le FC Bayern (13 victoires à domicile) a été plus imprenable à la maison que le BV Borussia (11 victoires à domiciles). Hoffenheim est invaincu depuis six déplacements. La dernière défaite à l’extérieur remonte au 8 février sur un 0-1 à Fribourg (bilan : sept victoires à l’extérieur, six nuls, trois défaites).

Personnel : Can (5e carte jaune), Akanji (problèmes musculaires au mollet), Delaney (blessure musculaires), Dahoud (blessure au genou), Reus (condition physique), Götze (raisons familiales) et Schmelzer (problèmes au genou) seront absents côtés BVB. Adamyan (condition physique), Belfodil (rééducation après opération du genou) manqueront côté Hoffenheim.

Bilan : Le BVB n’a perdu qu’une seule des 13 confrontations à domicile en championnat et coupe contre le TSG : le 18 mai 2013 sur un 1-2. Depuis lors, six victoires à Dortmund (dont cinq avec seulement une différence d’un but) ont suivi et le dernier match s’est soldé par un 3-3. Le BVB n’a joué qu’une seule fois sans marquer : le 28 février sur un 0-0. Les 25 rencontres officielles (23 en Bundesliga, 2 en coupe) ont donné huit cartons rouges et huit penalties (la moitié pour chacune des deux équipes).

Statistiques : Le BVB est sorti vainqueur de 21 des 33 matches joués cette saison. Seuls Munich et Leipzig (quatre défaites chacun) ont moins perdu que le Borussia (six). Seuls les matches de Munich (128 buts) ont été plus prolifiques en goals que ceux de Dortmund (121). Hoffenheim n’a été battu qu’une seule fois sur les sept dernières journées, mais a provoqué plus de penalties (huit) que n’importe quel autre club.

La plus large victoire à domicile : Trois 3-1 ont été enregistrés, dont dernièrement le 28 février 2016, où les visiteurs ouvraient la marque (Rudy, 25’), mais Mkhitaryan (80’), Ramos (85’) et Aubameyang (90’) faisaient basculer la rencontre.

Rassemblé par Boris Rupert