Le Borussia Dortmund a commencé la 58e saison de Bundesliga par une large victoire : pour le premier match à domicile avec spectateurs depuis la fin février, l'équipe et les supporters ont gagné 3-0 contre le Borussia Mönchengladbach.

Article de Boris Rupert

Devant 9 300 spectateurs au SIGNAL IDUNA PARK, le Borussia Dortmund passait devant au score à la 35e minute grâce à Reyna. En deuxième mi-temps, Haaland scellait la victoire à domicile avec un doublé : tout d'abord en transformant un penalty à la 54e minute, puis en concrétisant un contre 13 minutes avant la fin. 

Image

Situation de départ :  
Le vice-champion contre le quatrième de l'année dernière : les jaunes et noirs restent sur une série de onze victoires contre le onze du Bas-Rhin, avec 40 points sur 42 sur les 14 derniers matches à domicile en championnat. Les deux équipes ont réussi leur début de saison : le BVB s'est imposé 5-0 en coupe chez le club de 3e division de Duisburg et Gladbach 8-0 sur la pelouse du FC Oberneuland, en quatrième division. 

Personnel :  
Piszczek (douleurs au dos), Guerreiro (élongation), Zagadou (blessure du genou), Morey, Schulz (tous deux condition physique), Schmelzer (rééducation après opération du genou) et Raschl (lésion aux ligaments) étaient les blessés côté Dortmund. Par rapport au premier tour de la coupe d'Allemagne lundi, Bürki remplaçait Hitz dans les filets. 

Tactique :  
L'approche tactique restait donc inchangée : le Borussia s'organisait en 3-1-4-2 avec Witsel comme milieu défensif central devant la défense à trois composée de Can, Hummels et Akanji (gauche). Meunier et Hazard (à gauche) occupaient les ailes au milieu et se replaçaient en défense lorsque l'adversaire avait le ballon. Aux postes de numéro huit, Reyna et Bellingham faisaient office de courroies de transmission pour les deux pointes Haaland et Sancho. Gladbach opposait aux Borussen un 3-4-2-1. Sancho était la plupart du temps pressé par deux adversaires en même temps. 

Déroulement du match et analyse :
Les jaunes et noirs avaient besoin d'un temps de chauffe pour rentrer dans leur match. Hazard devait également rapidement quitter le terrain en se tenant l'arrière la cuisse gauche après une manœuvre défensive (15') et être remplacé par Passlack. Ce n'est qu'à la 21e minute que le BVB effectuait son premier tir (tête de Haaland après un coup franc de Sancho), mais ne se procurait sa première bonne occasion que quelques secondes plus tard, mais la frappe de Haaland était détournée en corner au dernier moment (22'). 

Gladbach obtenait également sa première possibilité tardivement, qui avait de quoi régaler les spectateurs : après un une-deux avec Stindl, Hofmann, en difficulté, tentait des onze mètres, mais Bürki arrêtait tout d'abord du pied, puis directement de la main pour empêcher le 0-1 (32'). 

Image

Le match montait désormais en intensité et les joueurs pouvaient célébrer : Sancho repérait Can, qui était monté et centrait vers la surface excentré côté droit. Reyna prolongeait pour Bellingham, qui décalait immédiatement pour Reyna, lequel avait suffisamment de place pour finir avec un tir croisé (35'). La tête de Sancho sur le centre de Can passait juste à côté du cadre (41'). 

Peu avant la pause, Bürki était à nouveau sollicité : il détournait d'une claquette le tir de Lainer des 19 mètres au-dessus de la barre (42'). Sur le corner qui suivait, le danger revenait, mais la volée de Sindl était heureusement contrée. Le score était donc de 1-0, avec 6 tirs cadrés contre 5, à la pause. 

Can ne cessait de monter en attaque. Comme au début de la deuxième mi-temps, où il remettait la balle dans l’axe presque sur la ligne de fond, mais le gardien Sommer écartait du pied devant Haaland prêt à tirer (49’). Peu après survenait un contre de Dortmund : Sancho partait à la conquête du ballon, Witsel transmettait à Reyna, qui sprintait vers la surface légèrement à gauche et tombait au sol en duel avec Bensebaini. L’arbitre Brych laissait tout d’abord le jeu se poursuivre, mais regardait ensuite la scène sur l’écran et décidait de siffler un penalty. Haaland ajustait le gardien d’un tir à ras de terre vers la gauche (2-0, 54’).

Quelques secondes plus tard, Reyna butait sur Sommer tandis que la reprise de Passlack se heurtait à Ginter, resté sur la ligne (55’). Heureusement, l’intervention de Hummels contre le remplaçant Thuram n’était pas sifflée dans le même temps. Gladbach faisait rentrer un deuxième véritable attaquant dans le jeu avec Plea. Côté BVB, Delaney remplaçait Bellingham à la 66e minute. L’Anglais avait fait un bon match.

Gladbach se montrait ensuite beaucoup plus insistant et mettait Dortmund sous pression. À 20 minutes du terme, le BVB avait soudainement du mal à garder le ballon pendant une durée prolongée en raison de pertes de balle trop faciles et rapides. Par chance, cette phase ne durait que cinq minutes et les jaunes et noirs retrouvaient ensuite de l’assurance dans leur jeu. C’est sur contre-attaque que venait la décision. Après un corner de Gladbach intercepté, Hummels donnait le ballon à Sancho, qui s’élançait vers la surface et le remettait parfaitement dans la trajectoire de Haaland. Le Norvégien, qui avait démarré sa course de son poteau après le centre de Gladbach et entretemps rattrapé Sancho, terminait d’un lob (3-0, 77’).

Image

Prochain rendez-vous : 

Samedi prochain, le Borussia Dortmund se rendra au FC Augsbourg. Le coup d’envoi sera donné à 15 h 30. La première « semaine anglaise » suivra ensuite avec la Supercoupe au FC Bayern (mercredi, 30/9) et la journée de championnat à domicile contre le SC Fribourg (samedi, 3/10).

Équipes et buts