Le Borussia Dortmund a remporté un match caritatif au profit du FC Energie Cottbus sur le score de 5-0 (1-0). Reda Khadra a converti en ouverture du score sa première possibilité. Tobias Raschl, Steffen Tigges et Chris Führich ont également été buteurs dans les 25 dernières minutes tandis que les locaux ont marqué un but contre leur camp. 

Image

Après onze ans d'absence, le BVB revenait au « stade de l'amitié », où il s'était à chaque fois imposé de 2000 à 2008 (six victoires, 16 buts marqués contre 3 encaissés). « Nous remercions Dortmund pour son aide », a déclaré Claus-Dieter Wollitz, l'entraîneur des 16ème de Regionalliga Nord-Ouest. « Toute la région s'en réjouit. »

Environ 19 000 spectateurs ont pratiquement rempli le stade et ont assisté au premier but après 123 secondes de jeu : à la suite d'une grosse bourde en défense, l'attaquant des U23 Emre Aydinel passait le ballon depuis le point de penalty au joueur des U19 Reda Khadra, qui concluait du plat du pied (0-1). Mario Götze (avec un masque après une fracture de l'os du nez subie à l'entraînement) a mené une attaque très jeune et portait lui-même le danger, mais butait à deux reprises à la 15ème minute sur le gardien du FCE Toni Stahl, qui était également attentif sur la puissante frappe à distance de Dahoud (29'). 

Dans l'ensemble, les jaunes et noirs jouaient une rencontre séduisante, étaient supérieurs à l'adversaire et plus à l'aise, mais ne réussissaient pas à faire le break : Mo Dahoud n'arrivait pas à tromper Stahl à la récupération du centre de Piszczek (44') et envoyait le ballon en-dessus de la barre un peu plus tard, malgré avoir été en bonne position. 

Comme la saison précédente lors du match à domicile contre Francfort, les Borussen portaient un message spécial à l'avant du maillot :« Le Borussia unit – ensemble contre le racisme », qui peut être commandé ici en ligne. Les recettes de la vente seront consacrées à la lutte contre la discrimination du BVB. 

Image

En deuxième mi-temps, la défense du BVB devait tout d'abord intervenir et c'est Marcel Schmelzer qui dégageait le ballon en catastrophe. Par la suite, Aydinel échouait deux fois face à un bon Stahl : il perdait tout d'abord son duel contre le portier de Cottbus (51') et coupait ensuite le centre de Götze sans parvenir à tromper le gardien (54'). Toni Stahl devenait le cauchemar des attaquants adversaire et s'illustrait également en parant la tentative de Joseph Boyamba, rentré en cours de jeu (60'). 

Stahl était toutefois impuissant à la 67ème minute : Emir Terzi s'avançait dans le camp adverse, servait Tobias Raschl, qui faisait deux pas avec le ballon pour décocher une frappe à ras de sol des 14 mètres (0-2, 67'). Peu après, c'est Hajtic qui déviait un centre de Terzi vers ses propres filets (0-3, 70'). Une combinaison entre Raschl et Götze permettait à Steffen Tigges d'être lui aussi buteur cinq minutes plus tard et c'est finalement Chris Führich, l'auteur d'un doublé le week-end dernier avec les U23, qui convertissait le service de Dahoud (0-5, 78'). 

BVB : Hitz – Piszczek (46' Terzi), Weigl (83' Böhmer), Hummels, Schmelzer – Raschl, Dahoud – Bakir (57.'Boyamba), Götze, Khadra (46' Führich) – Aydinel (68' Tigges)
Buts : 0-1 Khadra (3'), 0-2 Raschl (67'), 0-3 Hajtic (70', Eigentor), 0-4 Tigges (75'), 0-5 Führich (78')
Spectateurs : environ 19 000
Boris Rupert

BVB-TV : Les temps forts du match amical à l'Energie Cottbus