Il a connu le lancement de la Bundesliga le 24 août 1963: Reinhold Wosab, qui est né le 25 février 1938 à Marl, fête ses 80 ans. Il est difficile de croire que le footballeur dans le sang d'1 mètre 74 ait eu une vie aussi longue. La vitalité de cet homme s'illustre par le fait qu'il jouait encore au football il y a peu. 

L'"enfant de la Bundesliga" qui mène un mariage heureux avec "sa" Doris depuis 52 ans est le fier père de Carsten et Maren et grand-père de plusieurs petits-enfants. Il a dirigé l'entreprise "Goly" pendant presque trente ans dans la ville d'Alzey, en Rhénanie-Palatinat et a reçu le titre de "maître des coupes". Qu'il s'agisse du "soulier d'or" attribué à Miroslav Klose en 2006 ou de la récompense décernée au "joueur du mois" de Sport1 et "kicker", ce sont les mains d'artiste de Reinhold Wosab qui avaient fignolé le travail. "le footballeur de l'année" ou "le footballeur du siècle", comme Pelé, possèdent des trophées qui proviennent de l'atelier de confection situé entre Worms et Bingen. 

Image

Lorsque Wosab était arrivé au BVB en 1962, le président d'alors Herbert Sandmann avait trouvé la "pierre rare". Les responsables de Schalke étaient aussi sur le coup, mais s'étaient montrés moins insistants. L'ailier qui pouvait jouer des deux pieds remportait le titre de champion d'Allemagne dès sa première année chez les jaunes et noirs. Lors de la finale à Stuttgart, il a non seulement inscrit le deuxième but du 3-1 face au FC Cologne, mais a également sorti une très grosse performance contre Karl-Heinz Schnellinger, qui était alors un défenseur de classe mondiale. 

Deux ans plus tard, il remportait la Coupe d'Allemagne avec le Borussia à Hanovre après un 2-0 contre l'Alemannia Aachen. En coupe d'Europe, il était l'un des attaquants les plus en vue. Il a vécu l'"heure de gloire" contre le Benfica Lisbonne lors du 5-0 du 4 décembre 1963, tout comme le 4-0 sur le terrain du club tchécoslovaque Dukla Prague, deux matches où il a évidemment trouvé le chemin des filets. La coupe d'Europe aura toutefois été la plus grande déception de l'ambitieux Westphalien, qu'aucun bobo n'a jamais arrêté. En effet, il était lancé en Coupe des vainqueurs de coupe, jusqu'à ce que la maladie et une blessure lui barrent la route de la finale contre Liverpool (2-1 pour le BVB). 

"Ne pas pouvoir participer au triomphe de son équipe est triste", témoigne l'homme aux 257 apparitions en Bundesliga et 70 buts. En effet, après ses 10 ans de carrière chez "son Borussia", il a vécu deux autres belles années au VfL Bochum avant de raccrocher les crampons au bout de deux saisons au Rot-Weiß Lüdenscheid. 

C'est en tant que président qu'il a participé au retour du BVB en première division en 1976 et le contact a donc été maintenu par la suite. Parcourir les 300 kilomètres entre son nouveau domicile et le Signal Iduna Park ne lui posait pas de problème et c'était l'occasion de retrouver d'anciennes connaissances à Dortmund. 

Notre membre d'honneur et vainqueur de titres Reinhold Wosab nous explique aujourd'hui la raison pour laquelle ses venues sont de plus en plus rares: "J'ai eu une légère attaque cardiaque mais tout est rentré dans l'ordre. Je vais bientôt pouvoir rejouer au football!" C'est ce que nous lui souhaitons de tout coeur, de même qu'un joyeux anniversaire pour son 80ème anniversaire, qu'il fêtera ce dimanche!      
Fritz Lünschermann