L'acharné du travail jette un regard sur ces 75 dernières années: la légende du club de Dortmund Dieter "Hoppy" Kurrat est né le 15 mai 1942. L'un des footballeurs les plus populaires du Borussia Dortmund est un fidèle du club. Né à Dortmund, le coureur endurant a fait ses classes au FC Merkur (de 1949 à 1956) et a ensuite été recruté par les Borussen. Le chef d'orchestre aguerri a servi le BVB de manière exemplaire et avec une passion indéfectible jusqu'en 1974. 

Image

Kurrat a joué 612 matches sous les couleurs du BVB, a compté 247 apparitions en Bundesliga et a marqué neuf buts. Il a participé à 21 Coupes d'Allemagne et compétitions européennes et a été le premier à pouvoir disputer un match d'adieu à la fin de sa carrière au BVB. 20.000 spectateurs furent présents en 1974 pour l'acclamer dans le nouveau Westfalenstadion, où il fut porté en triomphe par ses anciens coéquipiers. 

Max Merkel, le fanfaron de Vienne, avait attiré le joueur, alors âgé de 18 ans, au Borussia, où il gagna rapidement ses galons de titulaire. "Au début, je vouvoyais encore mes coéquipiers", explique "Hoppy" au sujet du début de sa carrière exceptionnelle, durant laquelle il est devenu champion d'Allemagne en 1963, vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 1965 et de la Coupe des coupes en 1966. Il n'aura porté le maillot allemand qu'à une seule reprise avec les U23. Le joueur, qui fut autrefois la terreur des meneurs de jeu adverses, n'a pas attribué  cette faible nombre d'apparitions sur la scène internationale à sa petite stature, mais aux "obséquieux et dégonflés de la DFB", et ajoute: "Ce n'était pas fait pour moi!"

Le "terrier" a donné des maux de tête à des stars mondiales comme Eúsebio au Benfica, Suarez à l'Inter Milan et au champion du monde allemand Wolfgang Overath, originaire de Cologne. En effet, "Hoppy" ne les laissait pas passer. Son passage de quatre années au SV Holzwickede en tant qu'entraîneur-joueur après la fin de ses 18 ans de carrière au BVB et le titre de champion d'Allemagne amateur gagné en 1976 avec ce club témoignent de l'attitude exemplaire qui singularise ce sportif d'exception. À Holzwickede, où il a longtemps tenu pendant 30 ans le café "Hoppys Treff" avec sa femme Marga, il est devenu un idole, comme il l'était et le sera toujours à Dortmund. 

En sa qualité de membre de l'équipe fondée à l'époque par son meilleur ami Theo Redder, avec laquelle il a vécu des voyages formidables en Égypte et aux USA, et de membre du conseil des anciens, "Hoppy" était et reste un atout très apprécié. La bonne humeur qui le caractérise en société a suscité joie et allégresse. 

Le père de deux enfants et grand-père de cinq petits-enfants reste également très attaché à sa famille et sa femme Marga a toujours été son plus grand amour et soutien. 

"Hoppy", nous t'exprimons tous nos voeux de santé, à un moment en particulier où cette dernière t'a fait défaut. Tu restes le "petit gars qui reste à jamais le plus grand"! 
Fritz Lünschermann