Depuis samedi matin, le ballon roule à nouveau sur le terrain d’entraînement de Hohenbuschei. À 10 h 30 précise, Enrico Maaßen a dirigé sa première séance en tant qu’entraîneur des U23. L’entraîneur assistant Pascal Bieler et le préparateur physique Benjamin Schüßler sont également les nouvelles têtes de l'équipe de Regionalliga du Borussia Dortmund. À cela s’ajoute douze fraiches recrues.

Outre les transferts déjà connus, les gardiens Krystian Wozniak, le défenseur Henri Weigelt et le stratège du milieu de terrain Philipp Harlaß ont également été présentés en dernière minute. Tandis que Wozniak, originaire de Poznan en Pologne et ayant fait auparavant escale à l’Eintracht Braunschweig, au RW Oberhausen et à Schalke 04, vient renforcer les rangs du Borussia, Weigelt débarque de l’AZ Alkmaar gratuitement. Après une année convaincante à l’Arminia Bielefeld, il avait signé à l’AZ Alkmaar, en première division néerlandaise, mais a été victime de blessures et cantonné à l’équipe réserve. « Nous espérons qu’il relance sa carrière chez nous et apporte en même temps de la stabilité à notre défense », annonce Ingo Preuß, directeur sportif des U23. Philipp Harlaß, anciennement chez les U23 du 1. FC Nuremberg, est d’après l’entraîneur Maaßen « très fort dans le jeu, remuant, dangereux devant le but et polyvalent. » Maaßen se réjouit de son nouveau transfert : « Il est très actif, un garçon très intéressant avec une bonne mentalité. Nous sommes contents qu’il soit chez nous. »

« Je veux que nous soyons une équipe »

Après un brève intervention d’Ingo Preuß, Maaßen et son équipe ont commencé l’entraînement. Il explique ce qu’il attend de l’équipe pour la nouvelle saison : « Je veux que nous soyons une équipe, que les remplaçants se réjouissent autant d’un but que les titulaires. » Cette unité a déjà distingué ses équipes précédentes et Maaßen veut la reproduire chez les jeunes Borussen.

L’échauffement et une petite séance d’athlétisme étaient tout d’abord au programme, avant l’entraînement avec le ballon. Après un exercice de passes avec plusieurs variantes au niveau des trajectoires de course et des contacts avec le ballon, le rythme commençait à monter après environ 60 minutes. Deux formes de jeu avec possibilités de passe neutres et des petits buts de 1 mètre concluaient la séance d’environ 90 minutes. Le prochain entraînement aura lieu dès dimanche et le traditionnel diagnostic de performance se tiendra la semaine d’après.

Photo (de gauche à droite) : entraîneur assistant Pascal Bieler, entraîneur Enrico Maaßen et préparateur physique Benjamin Schüssler