Le championnat présentera la 120ème édition du duel des Borussia. Néanmoins, les deux clubs n'ont croisé le fer qu'à deux reprises en coupe d'Allemagne. Le rendez-vous de mercredi ne sera donc que le troisième entre les deux adversaires dans cette compétition, et le premier à Dortmund. 

En coupe d'Allemagne, le Borussia Dortmund et le Borussia Mönchengladbach se retrouvent à chaque fois au deuxième tour en fin octobre, comme le 24 octobre 1986 et le 29 octobre 2003 à Mönchengladbach respectivement, tout d'abord au Bökelberg (6-1), puis dans le nouveau stade au Nordpark (2-1). Ce sera donc le premier duel à Dortmund le 30 octobre 2019, évidemment au deuxième tour, et un fait est à relever : c'est toujours l'équipe évoluant à domicile qui l'a emporté jusqu'à présent. 

Onze jours après la même affiche remportée 1-0 par le BVB en Bundesliga, Reus et compagnie espèrent retrouver la voie du succès après les maigres résultats à Milan (0-2) et Gelsenkirchen (0-0). « Nous manquons d'aisance et d'assurance », a analysé le capitaine samedi tandis que le directeur sportif veut retrouver « nos automatismes. Notre jeu est un peu laborieux ».

« Nous sommes lucides et nous ne sommes pas satisfaits. Nous voulons montrer un autre visage au niveau du jeu en particulier », a insisté Reus dans les sous-sols du stade. « Nous ne l'avons pas fait pendant 70 minutes et cela n'est pas digne du BVB. Nous devons mieux jouer. » Zorc : « Nous prendrons un nouveau élan mercredi.  »

Pour le rendez-vous contre la formation du Bas-Rhin, les jaunes et noirs pourront être motivés par des statistiques tout à fait élogieuses, avec une série de neuf victoires consécutives, soit la plus longue actuellement face à un club de Bundesliga. Reus compte également sur le soutien du public. « Nous devons rester soudés dans ces moments également. C'est ce qui a toujours caractérisé ce club et nous espérons que cela sera également le cas aujourd'hui. Personne n'a dit que nous allions survoler le championnat et malmener chaque adversaire. »

L'objectif est la troisième place ce week-end et les huitièmes de finale en coupe d'Allemagne. « Nous devons nous sortir de cette situation, que je ne qualifierais pas de crise, en prenant du plaisir et en travaillant dur. Nous allons nous remettre sur de bons rails, également ce qui concerne le jeu, même si nous en sommes encore loin en ce moment », a déclaré Reus, qui lance l'appel suivant pour l'affiche de mercredi au Signal Iduna Park : « Il faut tenir et bon et montrer notre rage de vaincre »
Boris Rupert