« Je pense que nous avons tendance à toujours faire durer le suspense, surtout à la maison »,  a déclaré Mario Götze après la courte victoire contre Düsseldorf. Voici d'autres réactions du match. 

Thomas Delaney : « Tous nos matches sont tendus en ce moment. Nous n'arrivons pas assez à garder le contrôle lorsque nous sommes devant. Mon but était un peu chanceux. Christian a déposé le ballon sur mon pied droit, ce qui est en réalité une erreur. J'ai essayé de tirer le ballon à ras de sol dans le coin et cela a fonctionné. Notre stade est l'un des plus beaux endroits du monde pour jouer au football. 80 000 personnes s'y rassemblent à chaque fois et mettent une ambiance de folie. Cela signifie que c'est facile pour nous mais difficile pour l'adversaire et cela nous aide beaucoup. L'espoir du titre est grand, nous. devons continuer à y croire et nous verrons ce qui se passera. Ce ne sera pas facile pour le Bayern, je l'espère bien. »

Mario Götze : « C'était de nouveau tendu à la fin. Je pense que nous avons tendance à toujours faire durer le suspense à la fin, surtout à la maison. Cela n'aurait pas dû arriver au vu de notre avance 3-1 et notre supériorité numérique, mais c'est le sport. L'important, c'est que nous donnions tout pour la prochain match. Nous n'abandonnons jamais. C'était difficile aujourd'hui contre un adversaire replié. Nous avons tout de même eu des occasions et nous sommes restés concentrés. Notre grande force cette saison a également été de remporter de courtes victoires. Cela prouve notre qualité. »

Christian Pulisic : « La journée d'aujourd'hui était parfaite et émouvante pour moi. J'ai eu du mal avant le match mais cela s'est mieux passé pendant les 90 minutes et j'ai été content de marquer. La balle est arrivée parfaitement au deuxième poteau vers Thomas, qui l'a remise en retrait. Je ne pouvais donc pas rater mon coup. Nous n'avons plus qu'à nous concentrer sur la semaine prochaine. Nous y croyons toujours. Si nous gagnons, nous avons une chance. Cela dépend du résultat du Bayern, mais j'espère que nous allons réussir. »

Enregistré par Timo Lammert