Se mesurer avec les meilleurs est quelque chose de tout à fait spécial pour les joueurs du BVB. L'enthousiasme est grand au sein de l'équipe. « La Ligue des champions », déclare Axel Witsel, « est très spéciale, pour nous et pour tous les supporters. »

Le « BVB-Stadion Dortmund », comme est rebaptisé le Signal Iduna Park pour les rencontres internationales, est évidemment sold out avec 66 099 spectateurs. Axel Witsel voit dans le public le célèbre deuxième homme. « C'est plus qu'un détail », insiste-t-il : « Nos supporters créent une atmosphère de folie. Dans certains matches où nous avons des difficultés, cela nous aide et nous motive. Je suis sûr que l'ambiance sera géniale demain et nous aidera à faire un bon match. »

Comme le coach Lucien Favre, le stratège de la défense considère que la clé du succès réside dans un bon travail défensif. Il a vu lors de la victoire à domicile 4-0 vendredi une nette amélioration dans ce secteur. « Nous étions plus mordants contre Francfort. Nous avons tout de suite voulu récupérer le ballon lorsque nous l'avons perdu. Nous devons refaire cela demain. Il ne faut pas laisser beaucoup d'espace et défendre ensemble. »

Tout en jouant un football offensif, comme sait le faire le BVB. Rapide, direct avec de bons enchainements de passe. « Nous nous concentrons sur nous-mêmes », déclare Witsel.  « L'équipe a beaucoup de qualités et nous jouons à la maison. » Le match aller contre le Barcelone (0-0), qui a eu peu d'occasions contrairement aux jaunes et noirs, servira de modèle - « sauf que nous voulons également marquer cette fois. »
Boris Rupert