Hans-Joachim Watzke, Lucien Favre, Marco Reus, Paco Alcácer, Roman Bürki et Thomas Delaney – six Borussen s'expriment après la victoire 2-1 contre le SV Werder Brême. 

Hans-Joachim Watzke : « Nous avons passé une belle semaine : vainqueurs du derby, vainqueurs du groupe en Ligue des champions et les trois points aujourd'hui. Le Werder a néanmoins très bien joué. Nous n'avons pas concrétisé nos occasions et nous avons un peu pris les choses à la légère par moments. Nous devons mettre le ballon au fond même de la pointe de pied, si c'est nécessaire. C'est toutefois se plaindre d'aise. Nous avons opéré un grand changement cet été, nous avons commencé doucement et nous n'avons pas arrêté de progresser. Notre avance en haut du classement n'est ni confortable, ni trompeuse. À un moment donné, l'écart se réduira et nous devrons pouvoir gérer la situation. Les calculs ne servent à rien. Les supporters peuvent rêver. Cette euphorie porte le club et l'équipe. Il est important que nous ne nous mettions pas à rêver. Nous sommes ambitieux, mais pas présomptueux. »

Lucien Favre : « C'était un match difficile pour nous. Nous marquons le 2-0 relativement tôt dans la partie et nous devons tout faire pour éviter le 2-1. C'était là le problème, nous nous sommes dit : 2-1, nous devons faire gaffe. C'est pourquoi c'était ensuite difficile pour nous. Brême a très bien joué et avait plus de joueurs au milieu du terrain. Nous avons eu du mal à défendre et c'est là que nous devons progresser et corriger nos erreurs. Brême a trop facilement trouvé l'ouverture pour créer des actions dangereuses. Les choses se jouent parfois à des détails. Les Brêmois ont eu trop de possession. C'est là que nous avons péché ce soir. Néanmoins, les occasions sérieuses n'ont pas manqué et nous aurions dû faire le break à 3-1. »

Roman Bürki: « Il nous reste encore deux matches importants en phase aller et nous voulons conserver la régularité que nous avons affichée jusqu'à présent jusqu'à la fin de la première moitié de la saison. Nous avons une équipe et des joueurs géniaux. Tout fonctionne en ce moment. Nous devons continuer comme cela. Nous savourons le moment, mais nous savons aussi que tout peut basculer très rapidement. Nous devons tout faire pour rester au sommet du classement. »

Paco Alcácer : « La soirée est toujours parfaite quand nous gagnons. C'est le résultat d'un dur travail. Nous donnons tout et l'entraîneur trouve la bonne formation, c'est pourquoi la mayonnaise prend. Nous avons justement travaillé ces variantes de coup franc hier et cela a très bien fonctionné. »

Marco Reus : « Cela passe uniquement par le collectif. Lorsque l'équipe tourne comme aujourd'hui, tout fonctionne. Nous avons toutefois moins bien joué en deuxième période et le 3-1 aurait dû tomber rapidement pour que nous n'ayons pas à courir derrière le ballon. »

Thomas Delaney : « Le titre de champion d'Automne n'a pas d'importance pour nous, contrairement à l'avance de points, dont nous sommes satisfaits. Durant la première mi-temps, il y a eu une période de 15 minutes où nous avons très bien joué. Nous savons défendre en cas de pépin. Notre jeu de passes en deuxième mi-temps n'était pas parfait. Nous avons perdu de nombreux ballons, mais nous étions bien organisés à l'arrière. Cela est également important. Nous voulons continuer comme nous l'avons fait jusqu'à présent et de préférence prendre six points jusqu'à la trêve hivernale. Notre crédo est de contrôler le jeu et marquer un but de plus que l'adversaire. » (jl)

BVB-TV : Interview avec Roman Bürki