Le Borussia Dortmund a fêté une victoire 3-2 (1-2) au Hertha BSC au terme de la 26ème journée de Bundesliga malgré quelques forfaits au niveau de l'effectif et vient donc de s'imposer à nouveau à l'extérieur après trois déplacements sans succès. 

Article de Boris Rupert depuis Berlin 

Devant 74 669 spectateurs dans un stade olympique au complet, où 20 000 supporters du BVB étaient présents, le Hertha a pris l'avance par deux fois grâce à Kalou tandis que Delaney a égalisé à 1-1 pour des Borussen dominateurs dans une rencontre animée et intéressante. Peu après la reprise, Zagadou marquait le 2-2 de la tête et après une série d'occasions gâchées pour les jaunes et noirs, Reus délivrait son équipe dans le temps additionnel en inscrivant le 3-2. 

Situation de départ : 

Image

Le Borussia Dortmund n'avait perdu qu'un seul des dix derniers matches officiels contre le Hertha, mais n'avait gagné aucun des quatre derniers déplacements à Berlin en championnat (deux nuls et deux défaites). 

Personnel :  
En plus de Lukasz Piszczek (condition physique après douleurs au talon) et Maximilian Philipp (déchirure partielle du ligament externe au genou), Axel Witsel (déchirure musculaire aux adducteurs), Mario Götze (blessure aux côtes) et Paco Alcácer (élongation) étaient également absents, de sorte que l'entraîneur Lucien Favre devait remanier le onze qui l'avait emporté à domicile contre Stuttgart. Il a procédé à cinq changements et alignait Zagadou, Delaney, Weigl, Pulisic et Bruun Larsen à la place de Hakimi, Witsel, Götze, Guerrreiro et Alcácer. 

Tactique :  
En plus des cinq changements, le dispositif était également modifié et l'entraîneur décidait de revenir à un 4-2-3-1. Delaney et Weigl formaient la paire de numéros 6. Dans le trio offensif, Sancho passait de la droite au côté gauche. Bruun Larsen se positionnait en pointe et Reus pouvait donc arriver de la deuxième ligne. Le Hertha pressait haut, organisé en 3-3-4 et tentant de forcer le BVB à envoyer de longs ballons. Lorsque la première ligne de pressing était franchie, les Berlinois revenaient en arrière et les latéraux Mittelstädt et Lazaro venaient aider la défense. 

Déroulement du match et analyse :
Sous la pluie berlinoise, les locaux réalisaient le départ parfait. Après une rentrée de touche, Mittelstädt s'infiltrait dans l'axe depuis le côté gauche et décochait une frappe sèche des 17 mètres. Dans ces conditions de jeu difficiles, Bürki avait du mal à arrêter le ballon et le relâchait, laissant à Kalou l'opportunité d'ouvrir le score après trois minutes de jeu. 

Image

Le Hertha laissait étonnamment beaucoup d'espace aux Borussen qui combinaient rapidement et directement vers l'avant. Après à peine douze minutes de jeu, le gardien Jarstein devait se détendre pour parer le tir de Bruun Larsen et empêcher le 1-1. Dans la foulée, Lazaro envoyait dans l'axe un ballon imprécis côté droit. Delaney interceptait la balle dans son camp et parcourait tout le terrain pour frapper à l'entrée de la surface. La frappe était déviée par Rekik et rentrait dans les filets (1-1, 14'). Lancé par Reus, Bruun Larsen était sur le point de faire passer les siens devant au score, mais Jarstein s'interposait du pied (22'). 

Dortmund était complètement concentré sur le match et copieusement soutenu par les 20 000 supporters du BVB présent. Le Hertha reprenait toutefois l'avance : Duda effectuait un centre et Weigl, qui aurait été percuté en plein visage par le ballon des deux mètres, levait les bras pour se protéger et l'arbitre Welz sifflait le penalty. La décision était peut-être correcte, mais la règle n'en est pas moins étrange. Kalou transformait le penalty pour faute de main (2-1, 35'). Avant la pause, le BVB, qui en était à 8 tirs cadrés contre 4 pour l'adversaire en première mi-temps, pouvait encore égaliser, mais Jarstein était de nouveau présent et repoussait le tir en finesse de Sancho excentré côté gauche (42'). 

Image

Directement après la pause, la tentative de Pulisic était déviée vers le petit filet. Le corner qui s'ensuivait était tiré par Sancho et terminé sur la tête de Zagadou, qui apportait l'égalisation (2-2, 47'). Par la suite, le BVB enchainait les grosses occasions avec les tirs de Sancho (49') et Pulisic (58'), qui étaient contrés au dernier moment. Jarstein sortait un nouvel arrêt de grande classe contre Bruun Larsen (54') et Sancho s'infiltrait soudainement côté gauche, mais son ballon passait à la droite du cadre. Juste avant, l'arbitre n'avait pas sifflé penalty pour les Berlinois après un contact entre Diallo et Duda (59') et Grujic avait échoué sur le poteau (57'). 

Image

Dans cette rencontre très séduisante, le BVB poussait pour décrocher la victoire, mais Pulisic (75') et Hakimi, qui remplaçait Wolf (79'), légèrement touché, passaient à côté du 3-2, pourtant en bonne position. Cinq minutes avant le terme, Torunarigha recevait un deuxième carton jaune après une faute sur Hakimi. Dortmund voulait absolument gagner et la chance lui souriait en fin de rencontre. Après la transversale de Delaney (88'), Reus délivrait son équipe et ses supporters dans la troisième minute du temps additionnel en concrétisant la formidable action de Sancho (32'). Pour son comportement anti-sportif, Ibisevic était expulsé (90' + 5). 

Tous les temps forts et occasions en un clic

Prochain rendez-vous :  
Après le match à Berlin, les joueurs qui n'ont pas été appelés en sélection auront deux semaines pour soigner leurs blessures complètement. Le championnat sera en pause le week-end prochain, mais la saison reprend pour le BVB le 30 mars à domicile contre le VfL Wolfsburg (samedi 15 h 30). 

Équipes et buts